Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2007

La 6ème République ou comment se cacher derrière son petit doigt...

La 5ème République est responsable de tous nos maux. La preuve, lorsqu'elle fut bien employée par des gouvernants responsables, elle permit de sortir la France d'une très grave guerre civile, dans les années 60. Vous pouvez créer les meilleures institutions au monde, si elles sont prises en main par des irresponsables, vous courerez à la catastophe. Nos politiques voudraient nous faire croire qu'avec une nouvelle République, le manège redémarrerait comme si de rien n'était. Grâce à cet ingénieux stratagème, ils ne seraient plus responsables du fiasco économique et social de la France ; la faute à de Gaulle. C'est confondre causes et conséquences.
Les causes sont :
- nos trois derniers présidents (Giscard, Mitterrand, Chirac) et leur cour, qui ont toujours eu derrière chacune de leurs décisions politiques, le souci de leur carrière et de leur longévité,
- le démantèlement systématique de la Nation, de la souveraineté populaire et donc de la démocratie,
- l'incommensurable bêtise de croire que l'on peut créer une entité politique artificielle (l'Europe) par la seule force de la volonté. Marx, Lénine et Hitler ont fait la même erreur dans le passé, pour le plus grand malheur de leurs peuples,
- enfin, la naiveté (?) de penser qu'en suivant les théories économiques ultra-libérales anglo-saxonnes, l'Europe allait devenir aussi puissante que les USA. La Russie post-Soviétique s'y est essayée avant nous, les mafias s'en frottent les mains, pas le peuple.
Aucune institution n'est éternelle mais, avant de soigner un malade, il faut déjà faire un diagnostique correct. En sont-ils seulement capable ? Connaissent-ils l'histoire de leur pays ? Comprennent-ils seulement le sens des mots démocratie, souveraineté, responsabilité ? Sont-ils cyniques ou sont-ils stupides ? Je pense que nous avons de très brillants hauts fonctionnaires, mais de très médiocres hommes d'état. Beaucoup d'intelligence, mais comme disait Bergson "bien peu d'intuition".
Vos commentaires sont les bienvenus.

"... supposons qu'une démocratie parfaite nous tombe du ciel : cette démocratie ne pourra pas continuer plus que quelques années si elle n'engendre pas des individus qui lui correspondent et qui sont, d'abord et avant tout, capable de la faire fonctionner et de la reproduire."
Cornélius Castoriadis

Les commentaires sont fermés.