Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2007

Qu'est-ce qu'être français ?

La Belgique polyglotte n'est-elle pas une Nation ? Monsieur Yann, c'est une très bonne question.

medium_200px-Flag_of_Belgium.svg.png



Laissez-moi donc vous poser quelques questions à mon tour :
- L'Empire des Habsbourg était-il une Nation ?
- La Yougoslavie était-elle une Nation ?
- La Tchécoslovaquie était-elle une Nation ?
- L'URSS était-elle une Nation ?
- Le Rwanda est-il une Nation ?

Je ne suis pas un spécialiste de la Belgique, mais je pense qu'il ne faut pas confondre frontières administratives et Nation. Ce ne sont pas une armée, une administration, un gouvernement, des frontières qui font une Nation (bien des colonies au début du XXème siècle avaient ces caractéristiques). Un territoire occupé par des peuples de langues différentes peut exister, parfois pendant des siècles, sans pour cela former une Nation.

Une Nation peut se créer sur des bases ethniques, religieuses, ou bien sur une histoire commune (souvent liée à une aire géographique, comme la France). Une chose est sûre, un pays sans homogénéité linguistique (et donc culturelle) n'est pas une Nation, même si elle en a l'apparence.
medium_drapeau.3.jpg


Bien entendu, en France, nous avons beaucoup de mal à l'accepter, car nous avons le fantasme de l'homme universel, et surtout la hantise du conflit, car nous confondons souvent Nation et nationalisme.
Mais l'homme universel n'existe pas. Il existe des français, des espagnols... qui deviennent des français, des espagnols...grâce à leur langue. Un français ne sera jamais français s'il ne parle pas le français. C'est par l'intermédiaire de la langue qu'une collectivité transmet ses valeurs et ses représentations. Cela se fait tellement naturellement que nous ne nous en apercevons même pas. Quand à 7 ans, nous commençons à prendre conscience du monde (et que nous commençons à avoir l'illusion de la liberté), la culture française nous a déjà façonnés ; nous sommes déjà des petits français : la langue en a été le vecteur.
L'enfant qui n'a pas été façonné par une langue quelconque ne deviendra pas un homme, mais un animal (voir Victor, l'enfant sauvage de l'Aveyron, décrit par Jean Itard).
medium_Dossier_sauvage.jpg

Un français (ou un anglais) ne comprendra jamais qu'artificiellement et de l'extérieur les spécificités d'une autre culture. Même s'il a l'impression de les comprendre, il ne fait souvent que les déformer par le prisme de ses représentations, et de ses préjugés (essayez donc de comprendre le sens du "ki" dans les arts orientaux).
medium_ki1.gif

Pour conclure, je pense donc que la Belgique n'est pas une Nation mais une construction administrative qui restera toujours très fragile. Au moindre remous historique (ce qui n'est qu'une question de temps),
qu'adviendra-t-elle ?
De Gaulle a lui même écrit qu'en 1945 s'il avait voulu intégrer la Belgique francophone à la France, elle se serait jetée dans ses bras.
medium_240px-Gaulle002.jpg

J'ai du mal à croire que la même chose aurait été possible entre la Bretagne et l'Angleterre par exemple.

Commentaires

Pas de bol pour le dernier exemple pris dans votre préambule!
Le Rwanda est une nation.
Rare privilège partagé avec le Burundi et l'Ethiopie en Afrique : ce sont les seuls pays où avant la colonisation les populations qui les habitaient partageaient des croyances communes...et une langue commune!
Les instrumentalisations menées par certains et la bipolarisation actuelle de la vie quotidienne au Rwanda et au Burundi ne doivent pas faire occulter cet état de fait.

Vous le rappelez d'ailleurs vous même : "bien des colonies au début du XXème siècle avaient ces caractéristiques"...en Afrique des Grands Lacs certains royaumes l'étaient même avant le début du 20e siècle.

Cordialement

Écrit par : JR | 15/12/2007

J'en prends bonne note !

Écrit par : Péricles | 16/12/2007

Pas de bol pour votre commentaire, mais ce pays, comme le Burundi était bien un royaume avant la colonisation, mais il était (et est encore) composé de 2 ethnies
différentes, qui parlaient 2 dialectes différents, avec une organisation sociale qui reposait sur un système de domination ethnique basée, semble t-il, sur une sorte d'idéologie raciale.
Ce qui expliquerait, selon certains, la guerre civile qui aurait été la tentative d'une ethnie, de retrouver son statut de dominant qu'elle avait perdu suite aux réorganisations politiques des ex colonisateurs européens.
Si cette analyse est bonne, cela ne fait donc pas du Rwanda, une Nation

Écrit par : Péricles | 17/06/2011

Les commentaires sont fermés.