Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2007

Mehrere völker, ein Europa, ein neues Reich

medium_cee.2.jpg

medium_allemand.jpg


Et si l'objectif implicite de la construction européenne était une Europe sous domination (douce) allemande ?
En effet, toutes les vieilles nations non homogènes se disloquent peu à peu sous l'effet des lois régionalistes et décentralisatrices européennes, sauf l'Allemagne qui, au contraire, se fortifie et s'agrandit de toutes les populations de langue allemande disséminées dans les pays alentours, de par sa position géographique centrale et de par son poids économique.
medium_otto.jpg

medium_adolf.jpg


Un hasard ? Et pourtant quelle constance, quelle continuité dans cette politique extérieure depuis Bismarck jusqu'à Hitler, en passant par les pangermanistes de 14/18.
Hitler ne s'est-t-il pas lui-même servi des minorités pour ramener les populations de langue allemande dans le giron germain ?
medium_kohl.jpg

medium_gerhard.jpg

Sa seule erreur : croire que la guerre et la violence serviraient ses fins. Alors qu'il suffisait de miser sur la bêtise, les illusions et le penchant à la division de ses voisins.
Machiavel a remplacé Clauzewitz; Helmut, Angela ou Gerhard auront remplacé Adolf ou Otto. Des moyens différents, mais des fins similaires.
medium_images.4.jpg


Mais pardon, j'évoque un sujet tabou. Rendormez-vous, tout va bien ; ne sommes-nous pas différents de nos prédécesseurs ? Plus pacifiques, plus cultivés, intelligents, tolérants et droits-de-l'hommistes...

Commentaires

tu n'évoques pas seulement un sujet tabou, tu es carrément simpliste et tes propos sont, toute proportion gardée, dangereusement réducteurs. Tu nous as habitué à des analyses plus fines ( même si je te trouve souvent trop long, dommage car j'apprécie assez).

Écrit par : la calmette | 02/10/2007

Simpliste ? Je ne crois pas. Réducteur, certainement ! Provocateur, à coup sûr ! On ne se refait pas.
Dès que j'aurai un moment, je clarifierai mon propos et j'espère te démontrer, de manière plus pondérée, qu'il y a une continuité dans la politique extérieure allemande depuis plus d'un siècle. N'est-ce pas le contraire qui serait étonnant ?

Écrit par : Péricles | 03/10/2007

"tu n'évoques pas seulement un sujet tabou, tu es carrément simpliste et tes propos sont, toute proportion gardée, dangereusement réducteurs. Tu nous as habitué à des analyses plus fines ( même si je te trouve souvent trop long..."
Peut-être te souviens-tu de ce commentaire sur l'un de mes articles concernant la politique étrangère Allemande.
Je t'avais dit que je clarifierai ma pensée. J'attendais donc le fait d'actualité qui allait illustré mon propos, car je savais que, quoi qu'on dise, la réalité est souvent têtue.
Que penses-tu donc de mon analyse quatre ans plus tard ?
Et que penses-tu donc de ces propos, tenus par un homme politique qui ne fait pas parti d'un parti extrémiste :" "C'est sur notre ruine que l'Allemagne fait sa fortune", "la question du nationalisme allemand est en train de ressortir au travers de la politique à la Bismarck de Mme Merkel." par Arnaud Montebourg, député PS, le 30 novembre 2011 à "Questions d'Info LCP;France Info;Le Monde;AFP"

Écrit par : Péricles | 06/12/2011

Les commentaires sont fermés.