Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/05/2008

Constitution : renforcer la laïcité contre les dérives communautaristes

  
  • le 7 mai 2008 - COMMUNIQUE DE PRESSE de Jacques MYARD, Député UMP, Président du Cercle Nation et République

Jacques Myard (sur la photo avec Dominique de Villepin) a déposé à l'Assemblée nationale une proposition de loi constitutionnelle visant à interdire aux partis politiques de se réclamer d'aucune religion ni d'aucune ethnie.

 

En effet, il est apparu lors d'élections locales que certains mouvements politiques se sont présentés comme des représentants ou des défenseurs d'un groupe ethnique ou religieux.

 

Il s'agit là d'une manifestation évidente de dérives communautaristes, ces groupements politiques s’adressant de façon discriminatoire à une fraction de la population en fonction de son origine ethnique ou de son appartenance religieuse, comme on l'a vu aux dernières élections municipales de Strasbourg.

 

Ce phénomène est potentiellement dangereux car il peut menacer directement l’indivisibilité de la République et remet en cause le principe de laïcité qui est le meilleur garant de la cohésion nationale et du respect des droits individuels.

Ces mouvements profitent actuellement de l’absence de définition claire du parti politique dans la loi, simple association loi de 1901 qui « se forme et exerce son activité librement » conformément à l’article 4 de la Constitution qui lui impose l'obligation de respecter « les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie » et de favoriser la parité.

Il convient donc de combler un vide juridique dans lequel s'engouffrent des activistes politiques et religieux en complétant l'article 4 de la Constitution pour qu'aucun parti ne puisse se réclamer d'une confession ou d'une ethnie.

Tout parti ou groupement politique qui participe à la vie démocratique de notre pays et aspire à le gouverner se doit de veiller au respect des principes fondateurs de notre vouloir-vivre ensemble, en s'adressant à l'ensemble des Français sans aucune discrimination.

 

Jacques Myard déposera dans le cadre du débat sur la réforme des institutions un amendement à l'article 4 de la Constitution à cette fin.

Commentaires

Ce n'est pas le chef de l'état actuel qui a envie de changer la constitution pour pouvoir financer les cultes ??? :-))

Myard est un député UMP qui a voté non au référendum sur le traité ? Je n'ai pas le temps de lire les articles sur le site du Cercle Nation et République.... Je suis allée lire l'article 4 sur Wikipédia. Le moins que l'on puisse dire est qu'il est vague. Myard a bien du courage.

Écrit par : Marie | 16/05/2008

Sans aucun doute !

Écrit par : Péricles | 16/05/2008

Parlant de modification de la Constitution, Périclès, avez-vous lu l'article du blog de Quatremer référencé sur le site de Libé ce matin ("Sarkozy se rallie au référendum anti-turc") ? Il me semble que ça contredit ce que Kouchner avait dit l'autre soir sur France 2. J'avoue ne plus rien comprendre à tout ça !

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/

Écrit par : Marie | 17/05/2008

...pendant ce temps-là,en Angleterre:
http://www.dailymotion.com/Tazda/video/x1saio_enquete-dans-les-mosquees-33_politics

Écrit par : michel REYES | 18/05/2008

Merci pour cette vidéo édifiante, je pense en faire une note.

Écrit par : Péricles | 18/05/2008

Bonjour. Cette initiative est plus que nécessaire. Les exemples pullulent. Je tenais à vous alerter sur le fait que la reconnaissance des langues régionales a été inscrite dans la réforme des institutions par l'Assemblée nationale -gauche et droite comprises. Lorsque l'on parle communautarisme, on ne peut, à mon avis, se cantonner à l'ethnique, au pseudo-religieux, au sexué. Il faut prendre la mesure du terrible danger qu'entraîne l'identitarisme ethno-linguistique. Celui-ci est en train de détruire la Belgique. Il a fait de l'Espagne un pays en proie à la peur de l'implosion. Par quelle lubie "nos" députés ont-ils pu imaginer changer l'article Ier de notre Constitution et mettre donc au même rang que le français, langue de la République, des "langues" régionales, en tant que patrimoine national. Tous les encouragements aux bilinguisme, qu'il soit breton ou corse, ont revigoré le rejet de la France et du français, et offert sur un plateau d'argent une idéologie identitariste à point nommé puisque le marxisme s'essoufflait. Bref la démolition de la République "une et indivisble" se poursuit sous couvert de modernité. Le long ouvrage de la civilisation est détricoté et nous renvoie aux féodalités idiomatiques...
Peut-être ne partagez-vous pas du tout mon point de vue. Je tenais à vous faire pat du mien!
Par ailleurs, je salue votre article sur le retour à la IVe!
Cordialement.

Écrit par : Citoyen r j | 27/05/2008

je partage totalement votre point de vue, l'Islamisme et le "sexualisme" étant effectivement la partie immergée de l'iceberg. Je partage également votre inquiétude et je suis consterné de constater de voir un peuple (mais surtout ses élites) travailler à sa propre perte. C'est pour moi un mystère qui relève du divin et qui me rappelle vaguement les tragédies grecques. Merci pour l'info !

Écrit par : Péricles | 27/05/2008

Les commentaires sont fermés.