Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

" quand bien même cette immense fabrique apporterait les plus extraordinaires merveilles et ne coûterait qu'une seule larme d'un seul enfant, moi je refuse." Ivan dans Les frères Karamazov de Dostoïevsky

Publié dans CITATIONS | Lien permanent