Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/05/2008

Constitution : renforcer la laïcité contre les dérives communautaristes

  
  • le 7 mai 2008 - COMMUNIQUE DE PRESSE de Jacques MYARD, Député UMP, Président du Cercle Nation et République

Jacques Myard (sur la photo avec Dominique de Villepin) a déposé à l'Assemblée nationale une proposition de loi constitutionnelle visant à interdire aux partis politiques de se réclamer d'aucune religion ni d'aucune ethnie.

 

En effet, il est apparu lors d'élections locales que certains mouvements politiques se sont présentés comme des représentants ou des défenseurs d'un groupe ethnique ou religieux.

 

Il s'agit là d'une manifestation évidente de dérives communautaristes, ces groupements politiques s’adressant de façon discriminatoire à une fraction de la population en fonction de son origine ethnique ou de son appartenance religieuse, comme on l'a vu aux dernières élections municipales de Strasbourg.

 

Ce phénomène est potentiellement dangereux car il peut menacer directement l’indivisibilité de la République et remet en cause le principe de laïcité qui est le meilleur garant de la cohésion nationale et du respect des droits individuels.

Ces mouvements profitent actuellement de l’absence de définition claire du parti politique dans la loi, simple association loi de 1901 qui « se forme et exerce son activité librement » conformément à l’article 4 de la Constitution qui lui impose l'obligation de respecter « les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie » et de favoriser la parité.

Il convient donc de combler un vide juridique dans lequel s'engouffrent des activistes politiques et religieux en complétant l'article 4 de la Constitution pour qu'aucun parti ne puisse se réclamer d'une confession ou d'une ethnie.

Tout parti ou groupement politique qui participe à la vie démocratique de notre pays et aspire à le gouverner se doit de veiller au respect des principes fondateurs de notre vouloir-vivre ensemble, en s'adressant à l'ensemble des Français sans aucune discrimination.

 

Jacques Myard déposera dans le cadre du débat sur la réforme des institutions un amendement à l'article 4 de la Constitution à cette fin.