Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2007

Villiers le Bel : Vaillant franchit la ligne jaune

d9cd5735f98637c7019067742253f901.jpg



mercredi 28 novembre 2007.


C’est quand « la droite est au pouvoir que ces drames arrivent ». En commentant ainsi les violences qui ont frappé Villiers-le-Bel depuis dimanche dernier, Daniel Vaillant a commis une double erreur. Premièrement, ni la droite ni Nicolas Sarkozy n’ont le monopole des troubles en banlieue : le PS gouvernait quand Vaulx-en-Velin s’embrasa en 1990. Deuxièmement, l’ancien ministre jospiniste de l’Intérieur, largement responsable de la défaite de son mentor à la présidentielle de 2002, aurait pu éviter de donner dans la polémique politicienne. Loin sans doute des intentions du maire du XVIIIe arrondissement de Paris, de tels propos justifient le déferlement de violence et cautionnent la haine des émeutiers envers l’Etat. Ils amènent à penser que les socialistes jouent la carte électorale du communautarisme plutôt que celle de la République. Voilà qui rappelle les déclarations ambigues de Ségolène Royal, à quelques heures du second tour de la présidentielle, sur les menaces d’émeutes urbaines en cas de victoire sarkoziste. Dommage pour les élus socialistes qui avaient fermement condamné les violences !

source Revue républicaine publié le 28 11 2007