Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/06/2007

Y-a-t-il encore un gramme d'intelligence dans la tête de nos politiciens ?

medium_2304273_224.jpg
 
 
"J'en finirai avec la repentance, je veux que l'on soit fier de la France" : quel beau slogan de Mr Sarkozy, radio diffusé 2 jours avant le deuxième tour ! Mais qu'en est-il des actes ? Le 8 mai 2007, pour la commémoration de l'armistice qui a mis fin à la deuxième guerre mondiale, notre président fraîchement élu a brillé par son absence. Cette guerre est pourtant riche en symbolique pour notre pays.
Notre président a préféré se rendre à la commémoration de l'abolition de l'esclavage, pour en finir avec la repentance. Peut-être est-ce plus moderne, moins frenchy ? Plus "communauté", plus "tensions ethniques à l'américaine", allez savoir ?
medium_oreille_chirac.jpg

De plus certains de nos députés UMP, républicains à coup sûr, nous prépare un projet de loi tendant à reconnaître "le génocide Vendéen de 1793-1794". Mais non, vous avez bien lu, un génocide ! Pour en finir avec la repentance !

Jusqu'où iront-ils ? Devrons-nous verser des indemnités pour dédommager les huguenots de la Saint-Barthélemy ?
Devrons-nous nous agenouiller pour implorer le pardon pour les croisades du Moyen-Age ? Et les Cathares, ne les oublions pas, les pauvres ! Et Jeanne d'Arc, quand va-t-on enfin faire son procès pour fondamentalisme religieux ?

Nous, français, sommes maudits ! Le mal nous habite. Vous verrez qu'un jour on découvrira que, sans la France, Staline, Hitler, Pol Pot... n'auraient jamais existé.

Mais que signifie cette farce ? Peut-être que nos politiciens incompétents voudraient nous faire croire qu'ils agissent ? C'est plus facile d'accuser des morts que de s'attaquer aux privilèges et aux injustices.
Continuez à dénigrer votre pays, pendant ce temps-là, on vous oublie.
Et puis si tout cela nous amène à la guerre civile, qu'importe, on accusera un mort d'en être responsable : de Gaulle peut-être ?

Du bon usage de l'irresponsabilité.