Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/02/2007

En réponse à une vision trop largement répandue à mon goût.

Voir texte joint:http://lantifadas.midiblogs.com/archive/2007/02/13/sarkozy-bush-meme-combat
medium_violence_urbaine.jpg
Je n'ai pas de sympathie particulière pour Mr Sarkozy et ses méthodes, mais je trouve que votre analyse et votre argumentation frisent la manipulation. Vision qui est, hélas, largement répandue dans les médias. Vous simplifiez des situations complexes, vous stigmatisez l'institution policière dans l'intention d'éclabousser Mr Sarkozy. Je me dois de vous rappeler qu'un policier n'est pas l'égal d'un individu lambda. La police est une institution républicaine au service de la Nation. La police est détentrice de la violence légitime (car démocratique) que lui a déléguée la Nation (donc vous et moi).
medium_emeute3.jpg
La violence d'un policier, si elle entre dans le cadre de ses fonctions, n'a pas du tout la même signification que la violence d'un individu à l'égard d'un policier. L'un défend l'ordre public, l'autre cherche à imposer sa loi et son ordre (retour à la féodalité). Un individu qui tutoie ou qui insulte un policier, insulte un représentant de la collectivité nationale ; donc il vous insulte. Un policier applique les directives de son ministère, lequel a un ministre qui est issu d'un gouvernement, issu d'élections démocratiques. La démocratie se fait dans les urnes, pas dans les banlieues. La France est un état de droit, loin d'être parfait j'en conviens -à ce propos, je vous encourage à aller vivre dans les nombreuses dictatures qui parsèment le monde, et vous verrez que vos arguments vous paraîtront bien futiles. Vous dénoncez les méthodes de Goebbels, il semble pourtant qu'il vous ait inspiré. L'objectif des nazis pendant la période d'avant-guerre, était de s'attaquer aux institutions des pays ennemis par la propagande et la subversion, rejoignant par là les communistes.Tout ce qui pouvait dévaloriser les gouvernements, la République, l'armée française ou la police, et donc la cohésion nationale était utilisé.Tous ces discours étaient bien sûr relayés soit, par des français mal intentionnés, soit, par ce que les communistes appelaient "les crétins utiles". Il est bien évident que toutes les belles âmes qui crachaient sur les "institutions bourgeoises et répressives" ont une lourde responsabilité sur les drames qui ont suivis. Il n'y a qu'un avenir pour une nation démocratique : que les individus qui la composent comprennent qu'il n'y a qu'une alternative à une police républicaine et démocratique, c'est une police totalitaire.


"Comment imposer ma volonté à l'adversaire ? Je commence par briser et paralyser d'abord la sienne. Je le trouble et le conduis à douter de lui même." A. HITLER cité par RAUCHNING.


Soit vous êtes un adepte de l'anarchisme et/ou d'une vision totalitaire du monde, et je comprends votre logique. Soit vous vous considérez comme un enfant des Lumières et de la Révolution Française et votre discours va, certainement inconsciemment, à l'encontre de vos valeurs.